19 équipes en 19 jours – L’Adrenaline du Lac St. Louis

Une nouvelle saison est en cours et les équipes sont entrées en lice, en quête du titre du Championnat de la LNR de 2011-2012. Examinons de plus près toutes les formations de la Ligue. Cette nouvelle série s’appelle 19 équipes en 19 jours, et nous vous encourageons à vous joindre à la discussion sur Twitter en suivant www.twitter.com/nrllnr ou en nous envoyant un courriel à NRLchatter@nationalringetteleague.ca

L’Adrenaline du Lac St. Louis

Classement l’an dernier :
Saison régulière – onzième place dans la conférence de l’Est

Entraîneur en chef : David Singh
Deux questions à l’entraîneur Singh :
Qu’est-ce que cela signifierait pour vous à titre d’entraîneur, de remporter le Championnat de la LNR cette saison?
C’est la raison pour laquelle je suis encore entraîneur! J’adorerais pouvoir quitter la ringuette sur une note victorieuse. J’ai consacré 24 ans de ma vie à l’entraînement de ringuette. Je serais très heureux pour les filles, car elles travaillent très fort tous les jours pour atteindre cet objectif. J’aimerais qu’elles connaissent la satisfaction d’être championnes du Canada. Personne ne pourrait leur enlever ce sentiment!

Que doit faire votre équipe pour remporter un Championnat de la LNR?
Il faut que nous soyons une équipe soudée. Notre équipe est très jeune, et comporte beaucoup de nouvelles joueuses. Nous nous sommes très bien débrouillés au repêchage de cette année. Toutes les joueuses que nous avons repêchées ont pu se tailler une place au sein de l’équipe. Et nous avons aussi de solide vétéranes! On ne peut repêcher l’expérience. Il faudra donc que les anciennes et les nouvelles fassent un tout cohérent. Si on y parvient, on pourra surprendre beaucoup de monde cette année. Mais si nous jouons comme deux équipes, nous aurons du mal à atteindre les parties éliminatoires. J’ai confiance que les filles pourront y parvenir et jouer de manière soudée. C’est ça qui rend chaque saison excitante : ne pas savoir ce qui vous attend au tournant!

Le secret de la LNR à connaître à propos de cette équipe :
Lac St. Louis ne rencontrera aucune équipe ayant présenté une fiche supérieure à 0,500 l’an dernier avant la sixième partie de la saison, contre Richmond Hill. Il est donc essentiel que l’équipe ait un bon départ si elle veut creuser l’écart avec les autres équipes visant une participation aux parties éliminatoires cette année.

La question à laquelle il faut répondre :
Est-ce que les récents ajouts du repêchage et des échanges de l’inter-saison vont s’intégrer à la machine à temps pour que Lac St. Louis soit concurrentiel pour les parties éliminatoires?

Ce qui s’est passé pendant l’inter-saison :
Beaucoup de choses! L’équipe a acquis des joueuses à tous les postes grâce au repêchage de cette année, et elle s’est renforcée dans tous les domaines. Elle a aussi obtenu les services de Joannie Welman grâce à un échange avec le Royal de Bourassa (anciennement BLL).

Le joyau (caché) :
Il est intéressant de remarquer que Lac St. Louis s’est aussi clairement efforcé d’acquérir du leadership de la part de ses joueuses réservistes. Caroline Ross et Geneviève Demers toutes les deux réservistes, ont beaucoup d’expérience dans la LNR, et cela va contribuer à donner de la stabilité à cette jeune équipe. Fondamentalement, le Lac St. Louis a adopté une approche opposée à celle de toutes les autres équipes en ce qui concerne les joueuses réservistes. En effet, généralement, les équipes se servent des réservistes pour donner une chance de jouer à des jeunes joueuses avant qu’elles puissent se joindre à plein temps à la Ligue.

Raison d’être optimistes :
Cette équipe est capable de marquer beaucoup de buts, et elle l’a fait par périodes par le passé. Joey Krygier et Cortney Keeble sont maintenant toutes les deux des vétéranes de la LNR, et elles devraient être prêtes à passer du statut de «bonnes joueuses de la Ligue» à celui de «joueuses pouvant faire la différence» dans la conférence de l’Est. En fait, pour que Lac St. Louis parviennent à se qualifier pour le Championnat de la LNR à Burnaby en 2012, elle devront probablement réussir ce changement de statut.

Raisons de préoccupation :
Toutes les équipes de la Ligue commencent la saison avec une fiche de 0-0-0-0. Mais si on se réfère à la fiche de 9-22 de l’équipe l’an dernier, il faudra que l’équipe réussisse à dénicher au moins sept autres victoires au cours de la saison régulière, et cela est plus facile à dire qu’à faire! Les victoires sont difficiles à obtenir, et même si l’équipe s’est améliorée, il reste à voir si leurs progrès sont assez bons pour les qualifier pour les parties éliminatoires, et pour qu’on en parle pour le Championnat de la Ligue.