19 équipes en 19 jours – Le Royal de Bourassa

Une nouvelle saison est en cours et les équipes sont entrées en lice, en quête du titre du Championnat de la LNR de 2011-2012. Examinons de plus près toutes les formations de la Ligue. Cette nouvelle série s’appelle 19 équipes en 19 jours, et nous vous encourageons à vous joindre à la discussion sur Twitter en suivant www.twitter.com/nrllnr ou en nous envoyant un courriel à NRLchatter@nationalringetteleague.ca 

Le Royal de Bourrassa

Classement l’an dernier :
Saison régulière – douzième place dans la conférence de l’Est

Entraîneur en chef : Yves Leclair
Deux questions à l’entraîneur Leclair :
Qu’est-ce que cela signifierait pour vous à titre d’entraîneur, de remporter le Championnat de la LNR cette saison?
Premièrement, prendre part au Championnat de la LNR serait sans contredit, l’atteinte de mon objectif premier. De gagner ce dernier représenterait évidement un rêve, un objectif que tout entraîneur de la LNR vise. Depuis mes débuts en tant qu’entraîneur je souhaite de tout coeur prendre part au Championnat. Cette année, je considère que mon équipe, le Royal de Bourassa, possède les aptitudes nécessaires afin de gagner sa participation au Championnat de la LNR.

Que doit faire votre équipe pour remporter un Championnat de la LNR?
Tout d’abord, je tiens à préciser qu’il y a eu beaucoup de changements au sein de l’organisation depuis la saison dernière. Notre passage de BLL à Bourassa s’est amorcé entre autre, par l’apport de beaucoup de positif à notre formation. De par ces changements, les joueuses sont très motivées et en ce début de saison, l’esprit d’équipe régnant tant sur la glace qu’à l’extérieur est des plus agréables. Les jeunes recrues s’intègrent très bien! Nous avons un bon noyau de joueuses et il est agréable pour un entraîneur de voir que la chimie y ait. C’est en poursuivant notre travail afin d’améliorer nos faiblesses que nous ferons de nos forces, celles qui nous mèneront loin. Étant donné notre place au classement la saison dernière, nous devons travailler sur la confiance, la confiance que chacune peut avoir à son propre égard ainsi que la confiance d’équipe. L’équipe d’entraîneurs et moi-même sommes confiants de nos capacités. Il est temps de se faire « respecter ». Les autres équipes doivent nous voir comme de bonnes rivales.

Le secret de la LNR à connaître à propos de cette équipe :
Cette année, la Ligue a deux équipes de plus, l’Attaque de l’Atlantique et le Thunder du Lower Mainland. Mais nous avons aussi une autre équipe avec un nouveau nom, Le Royal de Bourrassa qui s’appelait auparavant les Nordiques du BLL. Nous vous avertissons une fois pour toutes, nous allons bientôt arrêter d’écrire "(anciennement BLL)" après le nom de cette formation. Alors embarquez!

La question à laquelle il faut répondre :
Est-ce que l’équipe pourra remplacer les 25 buts de Jessica Pepper? Karyna Dallaire a été la meilleure marqueuse de l’équipe l’an dernier, mais cela ne nous dit pas comment on va combler cette grosse absence. On comptera sur Geneviève Pepper, la soeur de Jessica (que le Royal a repêchée le lendemain de l’échange de Jessica à la Rive Sud) pour donner à l’équipe une partie de la puissance offensive que sa soeur apportait à la formation l’an dernier.

Ce qui s’est passé pendant l’inter-saison :
Bourassa a obtenu les services de Jade Abboud, la meilleure marqueuse parmi les défenseures québécoises aux Jeux d’hiver du Canada, et il a retrouvé Marie-Hélène Belzile après un an d’absence l’an dernier. Ces deux ajouts devraient renforcer l’équipe défensivement, ce qui sera essentiel dans une division où évoluent le Mission de Montréal et le Révolution de la Rive Sud.

Le joyau (caché) :
Karyna Dallaire marque beaucoup pour cette équipe. L’an dernier, elle était la meilleure marqueuse de l’équipe avec une fiche de 26 buts, et alors que nous amorçons la saison, elle présente une fiche de 85 buts en 107 parties lors de sa carrière. Dallaire qu’on ne remarque pas beaucoup car elle évolue dans une formation qui a eu du mal au cours des trois dernières saisons, pourrait bien être prête à connaître une excellente campagne.

Raison d’être optimistes :
Le nouveau nom de l’équipe, et l’échange de Jessica Pepper vont vraiment permettre au Royal de tourner la page et d’oublier plusieurs saisons avec une fiche inférieure à .500. Grâce à la solidification de leur défensive, elles pourraient bien y parvenir.

Raisons de préoccupation :
Bourassa a une grosse côte à remonter pour faire partie des parties éliminatoires de l’Est. Elles ont beaucoup d’atouts dans leur manche, mais il faudrait que tout tombe parfaitement en place pour que cela se produise.