19 équipes en 19 jours – Thunder de la Ligue de ringuette du Lower Mainland

Une nouvelle saison est en cours et les équipes sont entrées en lice, en quête du titre du Championnat de la LNR de 2011-2012. Examinons de plus près toutes les formations de la Ligue. Cette nouvelle série s’appelle 19 équipes en 19 jours, et nous vous encourageons à vous joindre à la discussion sur Twitter en suivant www.twitter.com/nrllnr ou en nous envoyant un courriel à NRLchatter@nationalringetteleague.ca

Thunder de la Ligue de ringuette du Lower Mainland

Classement l’an dernier : ne s’applique pas

Entraîneur en chef : Chris Wakefield
Deux questions à l’entraîneur Wakefield :
Qu’est-ce que cela signifierait pour vous à titre d’entraîneur, de remporter le Championnat de la LNR cette saison?
Cela signifierait beaucoup pour tout notre personnel d’encadrement, car notre objectif consiste à placer nos athlètes en position compétitive, et en bout de ligne leur permettre de gagner. Remporter un titre de championne de la Ligue n’est qu’un des nombreux moyens tangibles de mesurer la réussite de l’équipe au cours de la saison, mais c’est certainement un objectif que toutes les grandes équipes aspirent à accomplir.

Que doit faire votre équipe pour remporter un Championnat de la LNR?
Battre Edmonton et Cambridge. Ces deux clubs ont joué dans cinq des six dernières finales du Championnat de la LNR, y compris les trois dernières l’un contre l’autre. Cela ne veut pas dire que je ne respecte pas les autres équipes d’élite comme Calgary, le Prairie Fire et Ottawa, mais ces deux clubs ont fixé la barre par rapport à laquelle toutes les autres équipes sont évaluées en bout de ligne.

Le secret de la LNR à connaître à propos de cette équipe :
Elle existe! Le Thunder a ramené la Colombie-britannique au sein de la LNR cette année, et tout le monde s’en porte beaucoup mieux.

La question à laquelle il faut répondre :
Jennifer Wakefield + Salla Kyhala + Équipe d’expansion = ?. Si on veut être juste, plusieurs vétéranes reviennent cette saison au Thunder, soit de l’époque de l’Avalanche de Fraser Valley, soit d’ailleurs dans la Ligue. Mais manifestement, les vedettes d’Équipe Canada et d’Équipe Finlande au Championnat du monde de 2010 forgeront principalement la destinée de cette équipe.

Ce qui s’est passé pendant l’inter-saison :
Premièrement, on a accordé à cette formation le statut d’équipe d’expansion. Puis, l’équipe a obtenu les services de Jennifer Wakefield et de Salla Kyhala. Et il s’est passé beaucoup plus que ça, mais il faudra que beaucoup d’autres choses se produisent pour que cette équipe soit compétitive. Néanmoins, ce sont là les faits saillants jusqu’à présent.

Le joyau (caché) :
Erika Lipsett va évoluer à plein temps dans la LNR cette année, après avoir marqué 14 points en 7 parties pour l’équipe de la Colombie-britannique aux Jeux d’hiver du Canada. Peu importe les résultats de Wakefield et de Kyhala cette saison, elles auront besoin d’être épaulées à l’offensive, et Lipsett pourrait bien être celle qu’il faut pour relever ce défi.

Raison d’être optimistes :
N’importe quelle équipe qui a en ses rangs Jennifer Wakefield, d’Équipe Canada, et la Joueuse la plus utile du Championnat du monde, Salla Kyhala, a ses chances de remporter le titre. Il y a donc beaucoup de place pour de l’optimisme quand ces deux joueuses font partie de votre alignement.

Raisons de préoccupation :
Cette équipe est jeune, et elle évolue dans une conférence de l’Ouest qui est très forte, et où une mauvaise fin de semaine peut vous faire rétrograder de la première à la quatrième place. Il faudra donc que l’équipe aborde les matches un à la fois, et relève un à un les défis posés toutes les fins de semaine dans cette très dure conférence.