Beaucoup d’échanges de dernière minute dans la Ligue nationale de ringuette

Ottawa, Ontario – le 2 février 2011 – La date limite pour les échanges dans la Ligue nationale de ringuette était lundi soir, et il y a eu beaucoup de transactions cette année, alors que sept joueuses ont été échangées, ainsi que plusieurs choix au repêchage de 2011.

Dans la division de Montréal, le Mission de Montréal a renforcé son milieu de terrain en acquerrant la joueuse de centre Julie Primard, qui jouait pour le Révolution de la Rive Sud. Primard, qui faisait partie de l’équipe canadienne en 2007, quitte la Rive Sud alors qu’elle est la meilleure joueuse de l’histoire de cette franchise, à la fois en ce qui concerne le nombre de parties jouées (93), de buts inscrits (134), de mentions d’aide (120) et de points (254). C’est la première fois dans l’histoire de la Ligue qu’une équipe se départit d’une de ses meilleures joueuses dans le cadre d’un échange.

L’attaquante Katherine Fallon-Simard se joint à Primard pour traverser le pont vers Montréal. Elle n’a pas encore joué pour le Révolution cette année, mais on s’attend à ce qu’elle évolue tout de suite pour le Mission.

Malgré le fait qu’elle se départit de l’athlète que beaucoup considèrent comme la meilleure joueuse à avoir porté le maillot du Révolution, la formation de la Rive Sud est loin de lancer l’éponge dans le cadre de cet échange. En effet, l’équipe de la Rive Sud acquiert l’attaquante Marie-Ève Demers qui a accumulé 19 points en neuf parties cette saison, et qui tout au long de sa carrière dans la LNR a marqué en moyenne 2,6 point par match. Et en plus de Demers, le Révolution obtient aussi Karine Dubé-Rochon, qui présente une fiche de 24 points en 17 parties cette année, et qui procurera au Révolution une plus grande puissance de feu depuis la défensive. Et enfin, et ce qui est sans doute le plus significatif, le Mission a aussi cédé à la Rive Sud son choix de première ronde au repêchage de la région de Montréal en 2011.

Pat Summers, l’entraîneur en chef du Mission, explique : «Nous sommes très enthousiastes d’acquérir une joueuse de la trempe de Julie Primard. Julie nous donne des munitions supplémentaires au centre, et nous procure la force de frappe complémentaire dont nous pensons avoir besoin pour performer dans les parties éliminatoires cette saison. Et Fallon-Simard nous donne plus de profondeur devant. Il sera évidemment très dur de se passer de Marie-Ève et de Karine, mais pour obtenir une joueuses de la qualité de Julie Primard, il faut être prêt à donner des très bonnes joueuses.»

De son côté, Benoît Giguère, entraîneur en chef de la Rive Sud, est enchanté à la perspective de bénéficier de la contribution des deux solides joueuses que sont Demers et Dubé-Rochon. «Les parties éliminatoires de la LNR et le Championnat de la Ligue se décident souvent en fonction de la profondeur des équipes. Cet échange nous procure une excellente profondeur à court terme, tout en nous donnant la chance d’améliorer notre formation à l’occasion du repêchage de cet été» précise-t-il. «Bien évidemment, la perte de Julie Primard sera très difficile à surmonter, et nous lui souhaitons la meilleure des chances à Montréal, mais nous sommes enchantés de la position dans laquelle cet échange nous place pour l’avenir.»

Dans la division du Sud de l’Ontario, le Wildfire de Waterloo et le Wild de Whitby ont effectué un échange «deux pour un» de jeunes joueuses et de choix au repêchage. Whitby a cédé au Wildfire de Waterloo son deuxième choix au repêchage de 2010, l’attaquante Tia Toko, ainsi que la défenseure Lauren Borland, et ses choix de troisième et quatrième rondes au repêchage de 2011, en retour de l’attaquante Jodie Hannen et du choix de première ronde du Wildfire au repêchage de 2011. En obtenant Hannen, le Wild bénéficie d’une joueuse qui marque à un rythme supérieur à un point de moyenne par match, et qui à 22 ans vient étoffer encore davantage le noyau de jeunes joueuses du Wild. En acquerrant une jeune joueuse et obtenant un choix de première ronde au repêchage, le Wild continuer à se monter une équipe jeune qui progressera ensemble, imitant en cela le modèle réussi du Prairie Fire de la conférence de l’Ouest.

Cet échange a permis au Wildfire d’intensifier encore davantage sa jeunesse en obtenant deux jeunes joueuses, tout en améliorant son potentiel offensif. Tia Toko qui présente une fiche de 33 points en 20 parties cette saison à titre de recrue, peut aider le Wildfire à améliorer encore davantage une offensive déjà classée sixième de la conférence de l’Est. De son côté, Borland apporte une solidité défensive au Wildfire, mais elle est également capable de contribuer à l’offensive. Tout comme le Révolution, le Wildfire a aussi acquis deux jeunes joueuses solides qui lui apportent une plus grande profondeur pour les parties éliminatoires, et qui étoffent l’équipe à plus long terme.

Gerry Kraemer, le gérant du Wildfire, pense que cet échange donnera à son équipe un bon momentum pour les éliminatoires. «Ces deux dernières années, nous avons remportée une série éliminatoire, et nous nous sommes qualifiés pour le Championnat de la LNR, mais une fois rendus là, nous avons été un peu à court» explique Kraemer. «Nous pensons qu’acquérir un peu plus de profondeur nous permettra de franchir le pas suivant. En cédant Jodie Hannen, nous nous sommes départis d’une très bonne joueuse, mais de l’autre côté, nous avons acquis deux joueuses qui peuvent entrer de plain pied dans la course aux éliminatoires et qui peuvent apporter une contribution cruciale à notre formation.»

Parmi les autres transactions de dernière minute, les Nordiques du BLL ont mis sous contrat la gardienne Marie-Helène Belzile, le Fusion de Gatineau a engagé pour de bon Vanessa Lacroix qui ne jouait jusque là qu’à titre d’affiliée, les Turbos de Cambridge ont acquis Kaitlyn Richardson comme joueuse affiliée, tout comme le Ice d’Ottawa avec Charlotte Dunlap, tandis que les Cyclones de Québec ont offert un contrat régulier à Caroline Olivier qui évoluait précédemment à titre de joueuse affiliée pour cette formation.

«Le niveau de compétition de la Ligue s’améliore d’une saison à l’autre, et les équipes veulent s’assurer d’une place dans les parties éliminatoires. C’est donc une excellente chose de voir que les équipes essayent de s’améliorer avant la date limite des échanges» commente Maurice Jean, le commissaire de la conférence de l’Est de la LNR. «C’est bon pour la ringuette, et c’est bon pour notre Ligue» ajoute-t-il.

Résumé des échanges de dernière minute :
À Montréal :
A Julie Primard
D Katherine Fallon-Simard

À la Rive Sud :
A Marie-Ève Demers
D Karine Dube-Rochon
choix de première ronde au repêchage de 2011

À Whitby :
A Jodie Hannen
choix de première ronde au repêchage de 2011

À Waterloo :
A Tia Toko
D Lauren Borland
choix de troisième et quatrième rondes au repêchage de 2011