Dix choses auxquelles je pense ~ octobre 2013

Et bien, cette année est la dixième année de la LNR! Il y a eu des hauts et des bas, mais nous avons eu davantage de hauts, et plus souvent! On peut prétendre que nous venons de passer l’été le plus difficile de l’histoire de la Ligue, avec la perte du Thunder de la Colombie-Britannique, du Prairie Fire et des Cyclones de Québec. Mais c’est un contretemps dont notre Ligue peut se relever, et même repartir plus forte qu’avant. De plus, étant donné que la conférence de l’Ouest comporte moins d’équipes, il y aura davantage d’échanges entre l’Est et l’Ouest, ce qui créera davantage de rencontres plus intéressantes tout l’hiver.

Mis à part la lutte qui durera toute la saison pour se qualifier pour Regina et le Championnat de la LNR, il y a ce léger détail à la mi-saison : le Championnat du monde! Le Canada sera super motivé, et fin prêt à affronter les Finlandaises et à ramener le trophée Sam Jacks au Canada et à North Bay. Toutes les décisions, toutes les mesures et toutes les analyses effectuées cette saison dans la LNR seront dans la perspective de «comment est-ce que cela affecte le Championnat du monde»? Et ce, depuis toute de suite jusqu’à la fin de la série pour l’attribution de la médaille d’or au Centre Memorial de North Bay.

Alors passons maintenant aux Dix choses auxquelles je pense, alors que la saison de la LNR démarre en trombe :

1. Je pense que dix ans, ça fait très longtemps. Pendant les dix années écoulées depuis la formation de la Ligue, les ligues suivantes sont nées et sont mortes (et la liste n’est pas complète!) :

      Women’s United Soccer Association

      Arena Football League

      The Xtreme Soccer League (apparemment quelqu’un avait pensé que le soccer Xtreme serait encore plus fantastique que le soccer non Xtreme, je pense)

      US Pro Cricket

      Central Collegiate Hockey League

Mettre sur pied une ligue c’est …. très difficile! Et au bout de dix ans, la tâche ne devient pas plus facile, c’est encore très difficile. Mais le fait que nous ayons encore une ligue d’élite dans laquelle évoluent nos meilleures joueuses en dit très long sur la solidité de la ringuette.

2. Je pense que voici, selon moi, les meilleures joueuses de la décennie, mais je pense aussi que vous ne serez pas nécessairement d’accord avec moi. Et je pense que vous aurez peut-être raison. Alors établissez votre propre liste! Envoyez et partagez-la sur Twitter, ou n’importe comment sur Internet, et s’il le faut, allez passer la nuit sous un pont pour ruminer votre liste! Mais si vous avez suivi la Ligue d’assez près pendant dix ans pour vous forger un avis solide à ce sujet, vous êtes OK dans mon livre!

3. Je pense que la gardienne de but de la décennie est Keely Brown du WAM! d’Edmonton, car elle a fait gagner des parties importantes à son équipe jour après jour. Quand sa formation était vraiment au sommet (p. ex. la force destructrice de 2004), elle effectuait tous les arrêts clés. Et quand son équipe était une trouble-fête surprise (comme en 2010 et en 2011), elle «volait» littéralement les victoires à ses adversaires. Mais d’une manière ou d’une autre, elle était toujours là!

4. Je pense qu’il est très difficile de choisir le groupe des meilleures défenseures. Si la LNR avait commencé il y a à peu près cinq ans, j’aurais choisi sans hésiter Alexis Snowdon, mais elle n’a passé qu’un temps limité dans la Ligue avant de prendre sa retraite. Et nous devons aussi statuer sur le cas exceptionnel de Jackie Gaudet. Est-elle une défenseure, une attaquante ou une centre, ou les trois? Je ne sais tout simplement pas. Alors, ce problème étant admis, je pense que les défenseures de la décennie sont Colleen Hagan, des Devils de Gloucester, qui a été une force inlassable pour les Devils, et pas seulement dans la LNR, mais depuis ses années de moustique! Et je choisis également Dallas Robbins, du RATH de Calgary, qui a été la pierre angulaire sur laquelle le RATH s’est appuyé pendant toute cette période de hauts et de bas, et surtout de hauts récemment.

5. Je pense que choisir les attaquantes est encore plus difficile. Mais il y en a une de facile : Catherine Cartier, car elle a marqué des buts, des buts, et encore des buts! On dirait qu’il n’y a pas de fin au nombre incessant de buts qu’elle a marqués dans la LNR au fil des ans. Elle a en effet inscrit le total incroyable de 486 buts (ce qui signifie que si elle continue à ce rythme infernal, elle inscrira son 500e but le 3 novembre contre Cambridge. Et d’ailleurs, pour celles qui aiment les prédictions ridiculeusement précises, elle devrait même le marquer à 1:00 du deuxième quart-temps!). Et celle qui évoluait au centre pour Cartier, Julie Blanchette, doit aussi absolument figurer dans ce groupe. Et enfin, je pense que Jackie Gaudet doit aussi appartenir à ce groupe d’élite, car elle a été dominante dans la Ligue, à plus d’un poste, et qu’elle a été pendant une période la meilleure joueuse du monde. 

6. Je pense que cet article de pré-saison me rappelle ce qu’on avait dit en 2005 (voir gem on the NRL website in 2005.) Ne pensez-vous pas que comparer le WAM! aux Yankees était une fantastique prémonition? (Et aussi, la WayBackMachine est tout simplement super cool!)

7. Je pense que la meilleure partie à laquelle j’ai assisté dans l’histoire de la LNR a été au Championnat de 2005 à Winnipeg. La journée était bizarre. Le toit d’une des patinoires fuyait, et un conducteur de zamboni super zélé était parti en laissant toutes les patinoires du tournoi injouables pendant une bonne partie de la journée (histoire longue!). Alors la partie mettant aux prises le WAM! d’Edmonton et le Edge d’Edmonton n’a commencé qu’à environ 23 h 30. Et quand tout fut fini, et que Megan Todd eut marqué en prolongation (après un but égalisateur lui aussi marqué très tard), le WAM! venait de l’échapper belle et il était 0 h 45 du matin, et tous les fidèles qui étaient restés étaient heureux d’avoir eu le privilège d’assister à une partie si incroyable.

8. Je pense qu’il y a également eu de nombreux héros et héroïnes ignorés grâce auxquels la LNR a pu devenir une réalité. Jim Dawson, George McKenzie, Steve Hutchison, Will Hoes, Harry Todd, Brian Timmerman, Linda Lugg, Glen Gaudet, Maurice Jean, France Levert, et j’en passe! Il y en aurait trop à citer. D’ailleurs j’en ai certainement oublié beaucoup. Ils ont tous réalisé des exploits exceptionnels en coulisses qui ont permis à la LNR de devenir ce qu’elle est devenue.

9. Je pense que nous avons vraiment de quoi être fiers de la LNR. Y a-t-il quelque chose que nous aurions pu faire différemment? Je pense qu’il s’agirait du nom Hix with Stix; le pire nom de l’histoire des équipes…et des noms!

10. Je pense que les sujets futurs des Dix choses auxquelles je pense seront davantage tournés vers l’avenir que vers le passé. Mais j’espère que vous avez apprécié tout autant que moi ce petit retour sur notre histoire commune.

Et voici mes pensées non liées à la LNR :

a. Je pense que le fait qu’une Volkswagen Touareg sillonne le pays pour fêter le 50e anniversaire de la ringuette est absolument épique! Si vous avez la chance, consultez les activités d’une des étapes de la tournée qui passe près de chez vous, à l’adresse suivante : www.ringette50.ca/#!road-show/c1g94

b. Je pense que le comité organisateur du Championnat du monde de ringuette à North Bay fait un excellent travail pour «pomper» les gens en vue de ce tournoi au sommet. Par exemple, allez voir cette vidéo du trophée Sam Jacks arrivant à North Bay http://www.youtube.com/watch?v=JJDstSZDO7o&feature=youtu.be ou celle qui montre les Trois Amigos qui parlent de ringuette au Farmer’s Market local : http://www.youtube.com/watch?v=SSx8C58au4Q  Et si vous avez l’occasion d’aller consulter leur site Web, vous pourrez voir de l’excellente couverture médiatique d’Équipe Canada et du tournoi : http://worldringettechampionship2013.com/media.php

c. Je pense que c’était fantastique de voir Catriona LeMay Doan participer à la partie des légendes (voir http://www.ringette50.ca/#!legends-game/c1kla) fin septembre. Catriona est une athlète de classe mondiale, et elle admet que la ringuette lui a donné un excellent départ pour sa carrière de patinage de vitesse. Et de plus, elle pense que la ringuette est un sport qu’on peut pratiquer toute la vie. Vous pouvez visionner quelques photos de cette partie à l’adresse suivante : http://www.flickr.com/photos/ringettecanada/sets/72157636052215903/