La Ligue nationale de ringuette annonce le classement de ses huit équipes d’élite, ainsi que les trois joueuses étoiles du mois de novembre

Le 4 décembre 2008 – La compétition dans la Ligue nationale de ringuette bat son plein, et le classement des huit formations d’élite, annoncé aujourd’hui, confirme que les favoris prévus avant le début de la saison demeurent très forts, tandis que quelques nouveaux venus viennent se glisser parmi ce groupe d’élite.

La Ligue a également annoncé ses trois joueuses étoiles pour le mois de novembre. Les deux premières étoiles viennent du Mission de Montréal, qui occupe la deuxième place du classement, tandis que la troisième étoile est issue du Révolution de la Rive Sud, qui se pointe en cinquième position. Julie Blanchette, de Montréal, obtient la première étoile grâce à sa fiche de 15 buts et 35 mentions d’aide. Blanchette a été élue joueuse étoile de la partie dans huit des douze matchs qu’elle a disputés. Sa coéquipière Catherine Cartier mérite la deuxième étoile grâce aux 30 buts qu’elle a inscrits, en plus de ses 14 passes. Elle a été nommée joueuse étoile de la partie dans quatre des douze matchs qu’elle a disputés. Et la troisième étoile a été attribuée à Caroline Ross, de Saint-Bruno, qui joue pour le Révolution de la Rive Sud et présente une fiche de onze buts et 20 mentions d’aide dans les 14 parties qu’elle a disputées.
 
Le classement du mois des huit équipes d’élite présente autant de formation de l’Ouest que d’équipes de l’Est. Les Turbos de Cambridge (1e) ont 7 victoires et aucune défaite, et le Mission de Montréal (2e) a une fiche de 12-0. Suivent le Rath de Calgary (3e) avec une fiche de 3-1 et le WAM! d’Edmonton (4e) avec 4 victoires et une défaite. Toutes ces équipes maintiennent le classement qu’elles avaient acquis avant le début de la saison. Les Jets du Manitoba, avec une fiche de 2-1, qui étaient cinquièmes le mois dernier, perdent deux places et se retrouvent septièmes. La Révolution de la Rive Sud a très bien commencé la saison, remportant dix de ses 14 premiers matches, si bien qu’il mérite la cinquième place du classement. Les Cyclones de Québec (7e) et le Fire des Prairies (Winnipeg) (8e) font leur apparition dans le groupe d’élite, Québec ayant remporté sept de ses dix dernières parties et le Fire l’ayant emporté dans quatre des sept parties disputées ce mois-ci (dont un était une partie à quatre points contre la C.-B.). De leur côté, le Lightning de Richmond Hill, les Devils de Gloucester et le Reign de la C.-B., qui figuraient tous dans le classement de pré saison, n’ont pas réussi à se maintenir dans le huit d’élite ce mois-ci.
 
Classement des huit équipes d’élite de la Ligue nationale de ringuette en date du 4 décembre 2008 :
Classement – (Classement le mois dernier) – Nom de l’équipe – Conférence
 
1 – (1) – Turbos de Cambridge – Est
2 – (2) – Mission de Montréal – Est
3 – (3) – RATH de Calgary – Ouest
4 – (4) – WAM! d’Edmonton – Ouest
5 – (-) – Révolution de la Rive Sud – Est
6 – (-) – Cyclones de Québec – Est
7 – (5) – Jets du Manitoba – Ouest
8 – (-) – Fire des Prairies (Winnipeg) – Ouest