Les cinq questions les plus fréquentes à propos de la LNR

Une nouvelle saison vient de commencer. Certaines équipes sont parties et d’autres sont arrivées. De nouvelles joueuses se sont jointes à la Ligue, et d’autres n’y sont plus. Suite à l’intersaison la plus mouvementée de l’histoire de la Ligue, on nous pose en ce début de saison davantage de questions que les années précédentes. Examinons donc les cinq questions qui nous sont posées le plus fréquemment.

Question un – Est-ce que les nouvelles joueuses du WAM! peuvent se joindre à son noyau actuel?
 
Suite à la disparition du Edge d’Edmonton, le WAM! a en effet vu d’excellentes joueuses se joindre à son équipe. Notamment, la meilleure marqueuse canadienne au Championnat du monde de 2007, Ashley Peters, ainsi que Heather Konkin, une très bonne gardienne de but, san s compter la jeune et talentueuse Jennifer Hartley, toutes anciennes joueuses du Edge, évoluent maintenant pour le WAM! Mis à part ces ajouts de marque, Nicole Lark qui vient du Reign de la C.-B., Jessica Kantee, membre de l’équipe nationale de Finlande, et Barb Bautista, de retour après une escapade d’un an au sein du RATH, rejoignent aussi ce groupe talentueux, mais il va falloir réorganiser tout ça! Les vétérans chefs de file de l’équipe : Keely Brown, Megan Todd, Tarin Scobie, Kari Sadoway et Jennifer Krochak ainsi que l’entraîneure en chef Phyllis Sadoway vont avoir tout un défi à relever pour façonner une vraie équipe à partir de ce réservoir de nouvelles joueuses exceptionnelles. Peut-être que l’ajout de Cindy Annala, récemment intronisée au Temple de la renommée, à titre d’entraîneure adjointe, contribuera à faciliter les choses.
 
Question deux – Le Mission de Montréal peut-il battre Cambridge?
 
La saison dernière, si on fait exception de Cambridge, le Mission n’a perdu qu’une seule partie contre toutes les autres équipes. Mais il s’incliné cinq fois (y compris lors de la partie du Championnat canadien) face aux Turbos. Vu la présence impressionnante de quatre membres de l’équipe nationale du Canada (et d’une de la Suède) dans son alignement, on pourrait penser que le Mission pourra tenir tête aux Turbos. Et en fait, la saison dernière il a perdu d’extrême justesse suite à des parties très disputées, comme l’atteste sa défaite crève cœur en finale du Championnat canadien, perdue par l’infime marge de 2 à 1. Cependant, jusqu’à maintenant, Montréal n’a pas été capable de surmonter cet obstacle et de battre Cambridge. Est-ce enfin la saison où le Mission va réussir à s’imposer? Évidemment, Cambridge aura son mot à dire à ce sujet!
 
Question trois – Les équipes d’expansion peuvent-elles tirer leur épingle du jeu?
 
Pendant l’intersaison, la Ligue s’est enrichie de deux nouvelles équipes. Le Wild de Whitby et le Fusion de Gatineau feront en effet leurs débuts cette année. Gatineau a bénéficié d’un excellent repêchage d’expansion, quelques vétérans venant étoffer de leur présence un noyau formé de plusieurs excellentes jeunes recrues. Whitby a essentiellement misé sur la jeunesse, et souhaite bâtir son équipe au cours des années à venir. Quelle stratégie s’avèrera la meilleure? Une de ces deux équipes peut-elle être concurrentielle pour s’adjuger une des six places réservées à la conférence de l’Est? Vu leurs approches très différentes, il sera intéressant de suivre ces deux équipes cette saison.
 
Question quatre – À quel point cette saison affectera-t-elle la composition de l’équipe nationale?
 
Le processus de sélection pour Équipe Canada commencera à l’été 2010. Cela signifie que l’entraîneure en chef Lyndsay Wheelans et ses adjointes surveilleront les choses de très près pour voir quelles joueuses se placent en position de faire partie de l’équipe canadienne qui nous représentera en Finlande en 2010. Même si cette surveillance aura lieu dans toute la Ligue, Wheelans aura davantage l’occasion de voir évoluer de près les joueuses de la division de la Capitale, car elle sera sur le banc du Ice d’Ottawa à titre d’entraîneure en chef.
 
Question cinq – Quelles recrues auront le plus gros impact?
 
Les Jeux d’hiver du Canada de 2007 commencent à avoir un effet sur la LNR. Jessica Pepper rejoint la Ligue au sein du BLL, après avoir connu une performance dominante dans la catégorie Belle au sein de l’équipe du Québec aux Jeux de Whitehorse de 2007. Deanna DaDalt fait maintenant partie du Wild de Whitby, après avoir eu une carrière époustouflante dans la catégorie Belle, et avoir mené la formation de l’Ontario à la conquête de la médaille d’or à ces Jeux. 
 
À ces recrues canadiennes, s’ajoutent cette année de nouvelles joueuses talentueuses qui nous viennent de la Finlande. Jessica Kantee, forte de son expérience de médaillée d’or au Championnat du monde, a rejoint les rangs du WAM! d’Edmonton, tandis que Salla Kyhala, elle aussi membre de l’équipe championne du monde, sera un ajout précieux pour le Wild de Saskatoon.
 
Seul le temps nous dira lesquelles de ces recrues, ou des autres joueuses, feront leur marque au sein de la Ligue nationale de ringuette cette saison.