2 minutes au banc de punition avec Adrenaline’s Sophie Gagnon

Après son parcours dans le AA où elle a dominé avec Rive-Sud, Sophie a été repêchée par l’Adrénaline du Lac St-Louis dans la LNR. Par contre, elle a préféré aller jouer dans la catégorie Open A, où elle a gagné 2 championnats Provinciaux ainsi que 2 championnats de l’Est. Maintenant âgé de 21 ans et ambulancière pour Urgences-Santé à Montréal, elle a décidé de faire le saut dans la LNR cette saison, et je l’ai invité au banc de punition pour répondre à mes questions.

Jeff – Pourquoi avoir attendu 2 ans avant d’accepter l’invitation de l’Adrénaline ?
Sophie – Lorsque j’ai été repêchée par le Lac St-Louis, je débutais ma troisième année de technique qui allait être très intense. Donc, j’ai préféré me concentrer d’avantage sur mes études. Cette année, je suis ambulancière depuis déjà un an, alors je savais que j’allais être capable de bien combiner les deux.

Jeff – Est-ce que tu crois que tu peux continuer à être dominante à ce niveau?
Sophie – Je crois que oui! J’ai connu un bon début de saison. J’ai eu des adaptations à faire mais je crois que dans l’ensemble je les ai bien faits et je vais continuer de travailler fort pour être au meilleur de moi-même.

Jeff – Quelles sont tes premières impressions de la LNR ?
Sophie – Dans l’ensemble, j’aime bien la ligue. Le niveau de jeu est intense et rapide. Mon équipe est merveilleuse. Je ne suis pas à plaindre

Jeff – En tant que joueuse recrue, est-ce que tu penses pouvoir gagner le titre de recrue de l’année ?
Sophie – Je pense qu’il est beaucoup trop tôt pour parler de ce titre! Je me contente de tout donner à chaque match et travailler fort. Je fais ce que je peux et nous verrons à la fin de l’année

Jeff – Malgré ta petite taille, tu as été capable d’avoir du succès partout où tu as passé. Encore aujourd’hui, il y a des gens qui doutent que tu puisses avoir du succès dans la LNR à cause de ta grandeur. Est-ce que ça te fâche ?
Sophie – Je ne vois pas de quoi tu parles, je mesure 6 pieds (5 pieds en réalité). Je suis plutôt grande pour une gardienne de but! Dans ma tête j’en suis convaincue et je garde les buts comme si. C’est pour cette raison que j’ai connu du succès et je ne crois pas que ça va changer. Donc, cela ne me fâche pas du tout.

Jeff – Quelle est la chose que tu aimes le plus de la position de gardienne de but ?
Sophie – J’ai choisi ma position très jeune, car je voulais avoir un contrôle sur la partie. Une gardienne de but peut vraiment faire la différence positivement dans un match. Cela implique beaucoup de pression mais j’aime l’adrénaline que ça me provoque! Je ne changerai jamais de position.

Jeff – Si les joueuses de ringuette étaient payées à la même valeur que les joueurs de la LNH, quel serait ton salaire annuel ?
Sophie – Je crois que mon salaire serait de 800 000$ comme tout joueur qui débute sa première année dans la LNH. Il faut faire ses preuves avant d’avoir un salaire élevé.

Jeff – Si le personnel d’équipe Canada te fait signe, est-ce que tu dis oui toute suite ?
Sophie – Pourquoi pas! J’adore les nouveaux défis.

Jeff – Si tu devais te décrire en un seul mot, quel serait-il ?
Sophie – Authentique.

Jeff – Quelle joueuse selon toi ferait une bonne patineuse artistique ?
Sophie – Pour avoir pratiqué souvent nos mouvements artistiques ensemble dans notre but, je dirai Alexandra Lanthier, ma complice adorée durant nos années U16 et U18.

Jeff – Si tu devais te réveiller sur une île déserte, avec quelle joueuse aimerais-tu t’y trouver ? Sophie – Amanda Leblanc du Rive-Sud Révolution évidemment. Une amie précieuse depuis plusieurs années déjà! Pour la simple et bonne raison qu’aucune journée ne serait pareille avec elle et que nous ne sommes pas capables d’être fâchées plus de 2 minutes l’une contre l’autre.

Jeff – Si jamais ton équipe gagne le Championnat de la LNR un jour, quelle serait la chose farfelue que tu ferais ?
Sophie – Je pense que je prendrais le pouls de ma défenseure Andy avant toute chose! C’est une joueuse incroyable qui joue avec tout son cœur et sa détermination. Je voudrais m’assurer que son cœur a tenu le coup face à une si belle émotion.

Jeff – Si un restaurant t’approche pour créer un sandwich en ton nom, quel serait le nom de ce sandwich ?
Sophie – Je n’aurai jamais de sandwich à mon nom! Je ne suis quand même pas Brendan Gallagher.

Jeff – Quelle célébrité aimerais-tu avoir comme entraîneur ?
Sophie – Je voudrais comme entraîneur l’unique Anna Faris (actrice américaine)! Notre équipe serait mauvaise et Anna serait sûrement la pire entraîneuse de tout la LNR mais nous aurions du fun assurément! J’aurais toujours le sourire aux lèvres et c’est ce qui compte sur la glace

Merci Sophie d’avoir passé ces 2 minutes avec moi sur le banc de punition. Je te souhaite une bonne saison et tu peux maintenant retourner sur la glace, et n’oublie pas de toujours respecter les arbitres.