Aperçu des séries éliminatoires de la conférence de l’Est

Huit équipes de la conférence de l’Est vont s’affronter à l’occasion des séries éliminatoires qualifiant quatre formations pour la phase finale du Championnat canadien qui aura lieu cette année à Burnaby. Encore davantage que les années précédentes, chacune de ces séries peut être remportée par l’une ou l’autre des équipes en présence. Nous allons examiner la situation en commençant par la tête de série numéro un, et en descendant, et analyser ce que chaque équipe doit faire pour gagner sa série éliminatoire de la conférence de l’Est.

Mission de Montréal (1) contre Wildfire de Waterloo (8)
Affrontements pendant la saison : Montréal 2-0

Examen de la situation : Le Mission a remporté des parties importantes cette saison, y compris une partie cruciale contre Ottawa en fin de semaine dernière. Les joueuses ont fait preuve de beaucoup de ténacité, et se sont avérées plus responsables sur le plan défensif cette année que les saisons précédentes. Tout cela augure bien pour les séries éliminatoires, et pour une bonne performance au Championnat canadien.

Mais le Wildfire n’est pas à négliger. Il a des joueuses expérimentées qui peuvent vous rendre la vie misérable grâce à des combinaisons de capacités défensives, et d’aptitudes à faire pénétrer l’anneau dans le but quand l’occasion se présente. Il faut aussi tenir compte du fait que le Wildfire a très mal démarré sa saison, mais qu’il a été beaucoup plus fort lors de la dernière ligne droite.

Turbos de Cambridge (2) contre Cyclones de Québec (7)
Affrontements pendant la saison : Cambridge 2-0

Examen de la situation : Vu leur défaite à leur premier match de la saison, on aurait pu se demander si les Turbos allaient rentrer dans les rangs cette année dans la LNR. Mais au fur et à mesure que la saison a avancé, ils ont empilé les victoires. La recrue Shannon Barber et la joueuse de deuxième année Emily Bakker ont apporté une énorme contribution en attaque, ce qui a contribué à compenser pour la perte de Jennifer Wakefield pendant l’intersaison. Toutes les pièces étant en place, les Turbos sont fins prêts pour la phase finale de la saison.

Mais Québec a déjà joué les trouble-fête dans les séries éliminatoires, et on dirait qu’elles ont une formule pour le succès. Les Cyclones travaillent fort et parviennent à garder l’anneau hors de leur filet. Mais elles ont du mal à marquer des buts. Ceci dit, elles peuvent jouer une excellente partie en défensive, non seulement pour contrôler les Turbos, mais aussi pour provoquer des erreurs qui se produisent quand on devient frustrés. Les Cyclones compteront sur Chantal St-Laurent pour marquer quand l’occasion se présente, et comme toujours, on demandera à Julie Fleury-Roy de faire des arrêts clés pour donner à son équipe une chance de l’emporter.

Ice d’Ottawa (3) contre Devils de Gloucester (6)
Affrontements pendant la saison : Ottawa 2-0

Examen de la situation : Le Ice d’Ottawa a connu une très bonne saison, avec notamment des victoires clés face à Cambridge. Alors pour cette équipe forte mais encore jeune, réussir à finalement surmonter l’obstacle et à battre cette puissance établie constituerait un grand pas en avant. Pour cela, elles pourront compter sur une attaque diversifiée avec Jayme Simzer, Katie Lugg et Jenna Love, et elles peuvent toujours s’appuyer sur l’excellente gardienne de but qu’est Tori Goble.

De leur côté, les Devils de Gloucester ont connu un début de saison horrible avec une fiche de 0-6, qui aurait bien pu enterrer leurs chances de se qualifier pour les séries éliminatoires. Mais, grâce à une fiche de 15-8-1 depuis ce début difficile, les Devils ont toujours été dans le coup dans la conférence de l’Est. Étant donné que les Devils n’ont pas à voyager loin pour la série, elles peuvent sans aucun doute donner beaucoup de fil à retordre au Ice dans cette série.

Lightning de Richmond Hill (4) contre Atlantic Attack (5)
Affrontements pendant la saison : Richmond Hill 2-0

Examen de la situation : La formation de Richmond Hill a été forte pendant toute la saison, faisant preuve d’une constance qu’elle n’avait pas démontré lors des saisons précédentes. Beth Hurren continue à être très fiable sur le plan défensif, et elle se maintient largement en tête des meilleures marqueuses chez les joueuses de défense. L’équipe est très bien préparée pour toutes ses parties, et elle sera prête à lutter au meilleur de ses capacités en fin de semaine. Le Lightning sera très certainement heureux de jouer à domicile, après le très long déplacement qu’il a effectué en Finlande cette année pour le Championnat du monde des clubs.

Très peu d’observateurs auraient prédit que l’Atlantic Attack serait un prétendant aux honneurs cette année. Les attentes étaient en effet très basses, étant donné que cette formation est une équipe d’expansion avec très peu de joueuses ayant de l’expérience sur la scène de la LNR. Mais, après un début en fanfare (deux victoires lors de la première journée), l’Attaque a clairement démontré qu’elles ne se contentaient pas de participer, mais qu’elles seraient dans le coup, partie après partie. L’équipe a présenté toute la saison une offensive équilibrée, appuyée par une excellente garde des buts, et elle en aura bien besoin face à un Lightning très puissant.