Dix choses auxquelles je pense

Le 3 novembre 2009

Voici notre deuxième édition de l’aperçu bihebdomadaire des parties de la fin de semaine dernière et des événements de la Ligue.

1. Je pense que si la situation des gardiennes de but demeure la même, il y aura beaucoup de surprises cette année. Parmi les cinq gardiennes qui ont maintenu une fiche de plus de 90% d’arrêts, seule Keely Brown, d’Edmonton est une «suspecte habituelle» pour se trouver dans la liste. Les quatre autres, à savoir Deejai Mountford, de Saskatoon, Kathleen Perrault, de Montréal, Tori Goble, d’Ottawa, et Juleigh Clarke, de Saskatoon, même si on s’attendait à ce qu’elles soient des gardiennes solides cette saison, ne se retrouvent pas d’habitude au sommet des statistiques des gardiennes. Si elles maintiennent cette forme, leurs équipes respectives seront très difficiles à battre et elles causeront sans aucun doute plusieurs grosses surprises.

2.  Je pense que, si vous examiniez le classement de l’an dernier, vous penseriez que les parties contre Fraser Valley, Whitby, BLL et Saskatoon devraient être faciles. Mais je pense aussi que vous seriez sérieusement dans l’erreur.  Fraser Valley a déjà trois victoires, en battant notamment les Jets du Manitoba chez eux, Whitby a remporté son premier match de la saison, le BLL gagne des rencontres contre de bonnes équipes, et Saskatoon a fait beaucoup mieux que bien se comporter lors de son premier déplacement de la saison, glanant trois points en trois matches contre le Fire des Prairies. Il n’y en aura pas de faciles cette année! Et il apparaît maintenant qu’au moins une très bonne équipe qualifiée pour le tournoi de Championnat de la LNR l’an dernier n’y sera pas cette saison, en faveur d’une des nouvelles franchises de la Ligue.

3. Je pense que le Fire des Prairies et le Révolution de la Rive Sud ne peuvent pas s’attendre à remporter beaucoup de parties cette année en écopant en moyenne de 14 minutes de pénalités par match. Ces deux équipes sont à égalité dans ce compartiment au sommet dans la Ligue. Non seulement les infériorités numériques attirent les buts, mais elles fatiguent les joueuses clés, si bien que passer beaucoup de temps au banc des punitions vous fait mal non seulement pendant deux minutes, mais pendant longtemps après cela.  Dans cette Ligue, personne n’a la latitude de procurer à ses adversaires de genre d’avantage.

4. Je pense que la communauté de la ringuette se compose d’un groupe passionné d’individus qui n’hésite pas à aider son prochain. Je n’en veux pour preuve que la partie que vont organiser le Ice d’Ottawa et les Devils de Gloucester le 29 novembre prochain au bénéfice de la recherche sur le cancer du sein. Et sur la côte ouest, l’Avalanche de Fraser Valley partage son nom et son logo avec une nouvelle formation junior de Colombie-britannique également nommée Avalanche de Fraser Valley, et elle organise des stages sur la patinoire pour les jeunes joueuses de ringuette. Comme l’explique le propriétaire de l’Avalanche, Bill Bettles : «Investir dans la ringuette, c’est investir dans la santé et le bien-être des athlètes féminines de notre province. Je suis fier d’offrir des occasions de réussir à ces jeunes femmes et à toutes les jeunes athlètes qui se développeront après elles.»

5. Je pense qu’il faudra vraiment compter avec le Ice d’Ottawa qui a pris un départ en fanfare cette saison, avec une fiche de cinq victoires et aucune défaite. Les recrues Jayme Simzer et Jenna Love ont amassé 23 points à elles deux. Ajoutez à ce total les onze points de Katie Lugg et vous avez trois joueuses d’Ottawa bien installées pour l’instant aux 7e, 8e et 9e places du classement des meilleures marqueuses.

6. Je pense que le nouveau classement des huit d’élite risque d’en surprendre plusieurs. Mais je pense aussi que plusieurs bonnes équipes n’apparaissent pas à ce classement, mais que cela ne sera pas pour longtemps.

7. Je pense que Bryanna Kelly du Wildfire de Waterloo est bien placée pour être la révélation de l’année. Elle connaît un début de saison exceptionnel, et comme elle évolue dans une formation qui s’est qualifiée pour le tournoi de Championnat de la LNR l’an dernier, elle a un excellent soutien!

8. Je pense que je vais choisir Melissa Findlay, de Richmond Hill, comme meilleure transaction de la jeune histoire du Wild de Whitby. Avec sa fiche de dix points en cinq parties, son association avec la recrue Sheri Adams donne au Wild la puissance de feu dont il a besoin pour rivaliser avec n’importe quel adversaire.

9.  Je pense que, même si on est encore tôt dans la saison, nous avons un sérieux candidat pour le match de l’année. En effet, à Leduc, en Alberta, Calgary a battu Edmonton par 6 buts à 5 en tirs de barrage. Victoria Russell, de Calgary, et Jennifer Hartley, d’Edmonton, ont toutes les deux enregistré un tour du chapeau dans ce match, et il a fallu six tireuses de chaque côté en tirs de barrage avant que Stacey McNichol finisse par réaliser l’arrêt clé qui a assuré la victoire du RATH. Il sera difficile de faire mieux comme spectacle, mais je pense que ce sera amusant d’essayer!

10.  Je pense que voici mes pensées de la semaine non liées à la LNR :

a. Je pense que les séries mondiales de base-ball commencent beaucoup trop tard. J’aimerais en voir plus que le résumé du lendemain matin dans Sport 30!

b. Je pense que si vous lisez ces lignes, mais que vous ne portez pas votre maillot de ringuette, vous avez manqué la journée «Portez votre maillot de ringuette» de la Semaine de la ringuette. Mais il est encore temps pour vous de prendre part au concours de photos!