Dix choses auxquelles je pense – édition d’avant le Championnat canadien de la Ligue nationale de ringuette

À l’amorce de notre Championnat canadien de la Ligue nationale de ringuette à Burnaby, concentrons-nous sur dix pensées à propos des équipes qui représenteront notre Ligue et qui se disputeront le titre de la LNR. Nous avons sollicité vos idées de thème pour cette édition des «Dix choses», et nous avons le plaisir de vous présenter : «Montagnes à escalader – la perspective depuis Burnaby». Bonne lecture!

1. Je pense que huit équipes se disputeront le titre national cette année. Je suis certaine que vous en avez immédiatement déduit que je suis une génie des mathématiques! Mais en fait, grâce à cette pensée, il ne me reste plus qu’une pensée pour chacune des huit équipes du Championnat, plus mes pensées non liées à la LNR. Ça c’est du génie à l’état pur! Et sans plus tarder, les huit prochaines pensées seront liées aux magnifiques caractéristiques du Lower Mainland de la Colombie-Britannique, et surtout de la région de Burnaby. Est-ce que j’ai mentionné que j’étais géniale?

2. Je pense que le Mission de Montréal appréciera la vue sur la montagne Burnaby et que ses joueuses penseront que c’est une montagne, donc qu’on peut l’escalader. Ces deux dernières saisons, le Mission a vu de bonnes saisons lui glisser des doigts lors du Championnat canadien. Cette année, elles ont hâte de grimper par-dessus l’obstacle et de monter jusqu’au sommet du Championnat. Cette formation, qui n’a perdu que deux petites fois au cours de toute la saison régulière, peut certainement réussir cet exploit. Elle a juste besoin de trouver comment escalader cette montagne.

3. Je pense que le RATH de Calgary va apporter à la compétition beaucoup des caractéristiques qui font de l’île de Granville un élément si inoubliable de la région de Vancouver. L’île de Granville est un marché au centre-ville et un quartier de magasinage qui regroupe un marché fermier et des artisans, avec des restaurants de haut de gamme, bref, c’est très cool. Le RATH possède l’enthousiasme de la jeunesse qui est la marque des équipes jeunes, combiné à la stabilité apportée par un groupe de vétérans, ainsi que de la diversité avec des joueuses venant du sud de l’Alberta, ainsi que la seule joueuse née en Argentine de la LNR. Jusqu’à présent cette année, le RATH a réussi à articuler tous ces éléments disparates, et les joueuses doivent capitaliser sur le fait que leur équipe est difficile à placer dans une catégorie précise, si bien que les autres équipes se posent des questions à leur propos.

4. Je pense que les Jets du Manitoba se sentiraient assez à l’aise sur le pont en suspension de Capilano Suspension Bridge. Ce pont en suspension franchit le canyon Capilano et il se balance quand on le franchit, ce que certains trouvent fantastique, mais d’autres ….. tout simplement apeurant! Les Jets ont été sur le point de se qualifier à maintes reprises cette saison. Mais elles n’ont assuré leur place à Burnaby qu’à deux parties de la fin de la saison. En fait, elles ont disputé des séries éliminatoires quasiment depuis le mois de janvier, si bien que les joueuses sont plus que prêtes à affronter la pression qui vient à chaque Championnat canadien.

5. Je pense que le Ice d’Ottawa me rappelle un petit peu l’aquarium de Vancouver. Mis à part le fait que c’est l’endroit où le Dr. Roberts travaillait dans “Danger Bay”, l’Aquarium présente une incroyable variété de vie aquatique qu’on peut trouver sur la côte ouest pacifique du Canada. Quel rapport? Pour des raisons que je ne connais pas et que je ne comprends pas (mais que je trouve intimidantes), le Ice aime s’appeler les «férals». Les «chats férals» sont des animaux domestiques (comme les chats et les chiens), mais qui aiment s’échapper et devenir sauvages. C’est un peu ce qui arrive quand l’Aquarium relâche un animal marin dans l’océan. Et voilà la démonstration : le Ice d’Ottawa est exactement comme l’aquarium de Vancouver!

6. Je pense que le Lightning de Richmond Hill figure parmi les équipes de la Ligue qui utilisent le plus la vidéo pour le repérage ou l’analyse. Et on trouve à Burnaby les Bridge Studios (entre autres), car le Lower Mainland de la CB est une grosse plaque tournante de production de films. Le Lightning a eu des séries éliminatoires très difficiles contre l’Attaque de l’Atlantique dans la conférence de l’Est, et il a aussi pris de l’expérience cette année au Championnat du monde des clubs. Les joueuses ont dû surmonter beaucoup d’adversité, et elles seront prêtes à affronter la redoutable combinaison de marathon et de sprint que constitue le Championnat canadien.

7. Je pense que les Turbos de Cambridge ont beaucoup d’entraîneurs : l’entraîneur en chef de l’équipe nationale, Glen Gaudet, ainsi que les entraîneures de l’équipe de l’Est du Canada des moins de 19 ans, Sharolyn Wouters et Jacqueline Gaudet. Avec tout ce leadership et ces connaissances, il est difficile de ne pas comparer les Turbos à l’Université Simon Fraser. La SFU est située au coeur de Burnaby et (pour répondre à votre question), oui, elle a une équipe de club universitaire de ringuette.

8. Je pense que le Prairie Fire a beaucoup en commun avec le Metropolis at Metrotown. Le Metropolis est le plus grand centre commercial de toute la Colombie-Britannique. On y trouve un peu de tout, et il est situé en plein centre-ville de Burnaby. L’attaque du Prairie Fire est menée par Andrea Ferguson, sa défensive a à sa tête Lindsay Burns, et Elise Crocker et Stephanie Holden lui procurent toutes les deux une excellente garde des buts…. et oui, un petit peu de tout! Le Prairie Fire va essayer de faire valoir cette force diversifiée et de couronner une excellente saison par un titre au Championnat canadien.

9. Je pense que le Thunder de la LMRL est devenu un des joyaux du Lower Mainland – juste comme le parc Stanley. Et tout comme le parc Stanley, le Thunder a un arbre dont les gens ne peuvent pas arrêter de parler. Kyhala est la première meilleure marqueuse de la Ligue venant de la conférence de l’ouest, et c’est le point central de l’offensive du Thunder de la LMRL. Elle n’est bien évidemment pas la seule menace offensive de son équipe, mais il est difficile de ne pas garder les yeux sur la joueuse sacrée la plus utile à son équipe du Championnat du monde de ringuette de 2010. Mais cela prendra une équipe toute entière pour remporter le gros prix cette année à Burnaby.

10. Je pense que voici mes pensées de la semaine non liées à la LNR :

a. Je pense que (je sais que) nous devons remercier le twitter des Turbos de Cambridge (@CambridgeTurbos) pour le thème de cette édition des «Dix choses».
b. Je pense que si vous allez au Championnat canadien, vous devez absolument aller voir la cérémonie de clôture. En effet, l’événement aura lieu au très renommé Canada Place et ce sera une soirée mémorable, tant pour la ringuette que pour la côte ouest. Vous ne reviendrez pas à Vancouver pendant un bout de temps, alors ne manquez pas cette soirée!
c. Je pense que ce sera la première fois de l’histoire du Championnat de la LNR où le champion en titre ne participera pas à la compétition! Cela témoigne vraiment de la parité dans la Ligue, le fait que le WAM! d’Edmonton, champion en titre, n’ait pas réussi à entrer dans la danse cette année.
d. Je pense que vous aurez accès à suffisamment de webémissions pendant le Championnat canadien pour vous attendre raisonnablement à ne pas travailler beaucoup au bureau cette semaine-là. Un conseil de pro: n’oubliez pas d’ouvrir une fenêtre distincte pour pouvoir taper rapidement ALT-TAB (pour changer de fenêtre) et appuyer sur le bouton «muet» quand votre boss vient faire un tour!