La légende des jumelles Daraîche

Mélanie et Annie Daraîche sont nées le 14 juin 1977 à Montréal. Annie est née 10 minutes avant sa sœur et les petites jumelles prématurées et frisées passent quelques jours à l’hôpital. Quatre ans plus tard, elles font leurs premiers coups de patin car leur mère les inscrit à l’Association de Ringuette de Montréal-Nord. 32 ans plus tard, elles sont de retour aux sources et évoluent pour le Royal de Bourassa.

Les jeunes Daraîche s’améliorent rapidement et deviennent vite les meilleures de leur région. Elles sont rapides, travaillantes, compétitives et mangent littéralement les bandes. Elles graduent vers l’élite et participent à un nombre vertigineux de Championnats Canadiens. Au total, 17 pour Mélanie et 14 pour Annie.

« Ma plus belle expérience, c’est sans hésitation l’année du AAA. Je n’avais pas été sélectionnée au début mais quand j’ai joué contre eux, mes 3 buts et 2 passes ont contribué à notre victoire. Le coach m’a rencontré après le match pour me dire qu’ils avaient finalement une place pour moi…’’-Annie

« Pour moi, avoir fait partie de l’équipe du Canada aux Jeux Mondiaux de 2002 est une grande fierté. Ça a été une expérience enrichissante à tous les points de vue même si la communication était difficile puisque je ne parlais qu’en Français. ‘’-Mélanie

Les 2 sœurs sont tout simplement inséparables. Elles se rappellent avoir souvent joué ensemble sur le même trio. « Je sais toujours où elle est placée!’’-Annie

À la fois, mères accomplies et joueuses dans la Ligue Nationale, elles doivent redoubler d’effort pour l’organisation de leur temps. À deux, elles comptent plus de 60 ans d’expérience de ringuette! Une question demeure : Est-ce qu’il en reste? La ringuette fait partie de nos vies, je m’ennuie trop quand je ne joue pas.’’ –Mélanie

Il est peu probable que vous n’ayez jamais entendu parler des deux Daraîche mais si vous ne les avez jamais vus jouer, le détour en vaut le coup. Elles sont toujours aussi travaillantes et compétitives. Elles sont des légendes, de véritables inspirations pour les plus jeunes. Finalement, si vous avez de la difficulté à les différencier sur la glace malgré le fait qu’elles ont leur propre style de jeu, prenez en note : Mélanie #55 la droitière et Annie #22 la gauchère!

Isabelle Grenier #11