Le Fusion de Gatineau a passé le test du meilleur esprit d’équipe!

Week-end du 3-4 novembre 2012. Notre périple à Toronto fût le meilleur test pour notre esprit d’équipe!

L’équipe dispose d’un minibus à 20 places qui emmène les joueuses et les entraîneurs aux parties à l’extérieur de la région. Le bus recouvert des couleurs du Fusion semble bien imposant lorsqu’il est stationné dans l’entrée de l’aréna et que les joueuses vêtues de leur uniforme blanc y descendent une par une. C’est une scène digne des films de sports!

Donc, munies d’une vingtaine de DVD de tous genres dont des films de sport, des chic flick, des thriller, et munies de nos boîtes de bonbons surettes ainsi que de nos devoirs (les filles étaient pleines de bonne volonté!), nous avons pris la route vers Toronto à bord du bus du Fusion.

Le voyage s’est très bien déroulé. Nous avons même fait un arrêt à Kingston pour ramasser notre avant Lauren McGonigal, car elle y étudie.

C’est au retour que ça s’est corsé!

Déjà que l’heure d’arrivée prévue à Gatineau ne nous enchantait guère (2 heures du matin le lundi), jamais nous n’aurions pensé que le soleil serait finalement déjà levé à notre arrivée!

Que s’est-il passé après notre dernière partie de dimanche contre Cambridge? Ah, autant ajouter que nous avions inquiété nos adversaires avant la partie de 17 h, car à 16 h 40 nous n’étions pas encore arrivées à l’aréna.

La raison de notre retard? Petit détail technique, mais combien important! Nous avions passé la nuit de samedi à Oshawa, car nos deux parties du samedi s’y déroulaient. Le dimanche, 160 km de route (deux heures) nous séparaient de Cambridge. Et bien, nous avons appris à nos dépens que la 401 peut nous réserver des mauvaises surprises à n’importe quel moment de la journée. Le bus du Fusion devait avancer à pas de tortue en raison du bouchon de circulation. Une fois arrivées à Cambridge, les joueuses se sont vite dépêchées à… trouver un branchement pour leur cellulaire en prévision de la route du retour!

Mais cette péripétie est bien mineure contrairement à ce qui nous attendait après la partie.

Que s’est donc t-il passé après notre dernière partie de dimanche contre Cambridge? À 19 h 30, le bus du Fusion a rendu l’âme sur la 401!

Se sont ensuivies de nombreux appels, des danses en ligne originales pour nous réchauffer, des textos illimités à nos proches. Autant dire qu’une vingtaine de cerveaux fonctionnait à plein régime pour trouver une solution!

Sont arrivés à notre rescousse la voiture de la OPP, un autre autobus scolaire et une remorqueuse. L’autobus scolaire nous a déposées à un hôtel à Burlington. De là, nous avons vérifié quel était le meilleur moyen de revenir à la maison selon les obligations de chacune, soit le travail ou l’école.

Nous nous aurions crues dans un épisode de la télé-réalité « Survivor »! Certaines ont quitté l’hôtel dès 23 h afin de monter à bord du Go Train, d’autres ont quitté à 5 h 30 du matin et d’autres ont pu dormir un petit peu plus longtemps.

Bref, tout le monde s’est heureusement rendu à bon port. Notre minibus a p être réparé et nous voilà prêtes à prendre la route, cette fois-ci vers le Nouveau-Brusnwick!