Le Fusion s’arme pour la nouvelle saison

Jean Laurin est le nouveau pilote de la formation outaouaise dans la Ligue nationale de ringuette (LNR).

Entraîneur-adjoint par le passé auprès du club élite avant de se tourner vers les équipes cadette et junior AA, l’homme de 42 ans a accepté un retour dans la LNR, cette fois-ci dans un rôle plus important.

Lorsqu’il a été approché pour prendre les rênes du Fusion, Laurin n’a pas hésité. Le calibre et la vitesse d’exécution que le circuit d’élite offre est une coche au-dessus de tout ce qu’on retrouve ailleurs, affirme celui qui a une feuille de route impressionnante.

Il a participé à deux reprises aux Championnats canadiens de ringuette, amenant un club de la région à ce prestigieux événement. Et il était aussi derrière le banc de la délégation outaouaise qui a mis la main sur l’argent aux Jeux du Québec de 2015 à Drummondville.

Laurin sentait que c’était le temps pour lui de passer à la prochaine étape. Et avec le Fusion, pas de petits objectifs.

«On veut aller aux Championnats canadiens. Ça demeure notre objectif numéro un. Il faudra qu’on se classe parmi les huit premiers pour accéder aux séries, puis gagner notre ronde. On peut même terminer parmi les cinq meilleures. On a le club pour y parvenir.»

Chaque année, le Fusion rêve à ce championnat national, mais jamais depuis son existence, elle n’a réussi à transformer ce souhait en réalité.

Questionné sur le sujet, Laurin parle de sa philosophie en tant qu’entraîneur pour pousser l’équipe vers le sommet. Le travail d’équipe revient souvent.

«On a un bon noyau. On possède un bon mixte de jeunesse et d’expériences.»

«Mais on a aussi de bonnes joueuses. On a Chantal St-Laurent, qui a été nommée meilleure joueuse il y a deux ans et Marie-Ève D’Aoust. On a aussi de bonnes recrues qu’on a repêchées», a-t-il ajouté.

Parlant de St-Laurent, la prolifique franc-tireuse est en mission. Après cinq matchs, elle trône au sommet du classement des pointeuses avec 14 buts et 19 points.

Et le Fusion? La troupe dirigée par Laurin n’a pas encore savouré de victoire, elle qui vient d’effectuer deux voyages, un à Toronto, l’autre au Nouveau-Brunswick où elles ont affronté des clubs qui figurent parmi les meilleurs de la LNR.

Trois de ses défaites se sont disputées dans les dernières minutes. Une preuve aux yeux du pilote du Fusion que ces parties auraient pu finir d’un côté comme d’un autre.

Mais là, fini les rencontres sur la route. Le Fusion de Gatineau amorcera sa saison locale samedi à l’aréna Baribeau. Pour l’occasion, on a décidé d’organiser un festival. Des matchs de tous les niveaux auront lieu à partir de midi, de même que des activités, avec des kiosques d’information, une porte-ouverte et des prix de présence.

Le clou du spectacle? Le Fusion croisera le fer avec son rival territorial, l’Ice d’Ottawa, à 18h sur la patinoire de la rue Magnus Est, dans le secteur de Gatineau.

http://www.info07.com/sports/2016/10/25/le-fusion-s-arme-pour-la-nouvelle-saison.html