Les racines de l’Atlantic Attack sont au cœur de leur culture acadienne atlantique

L’Atlantic Attack a débuté sa première saison dans la Ligue nationale de ringuette (LNR) avec la touche unique qu’ont prise leurs activités hors glace. Une pratique certainement peu connue au sein de la LNR, les athlètes de l’Attack ont pelé des pommes de terre par milliers. Malgré que cette pratique est plus souvent associée à l’entraînement militaire, les athlètes se préparent à rendre hommage à l’unique et seule; la poutine acadienne.

La poutine accadienne est une version traditionnelle de la « poutine » et ne doit pas être confondu avec la poutine couverte de sauce et de fromage que nous connaissons tous. La poutine de style acadienne ou poutine râpée est principalement retrouvée dans la région sud-est du Nouveau-Brunswick, avec quelques variations dans sa préparation et présentation auprès des communautés francophones la Nouvelle-Écosse et de l’Île-du-Prince-Edward. La préparation du met comprend peler, râper et cuire l’ingrédient principale, la pomme de terre. Une fois les pommes de terre prêtes, elles sont moulées en forme de boule et cuites à ébullition pendant plusieurs heures. Lorsque prêtes, elles sont servies avec sel, poivre ou sucre.

Les athlètes de l’Atlantic Attack connaissent beaucoup de succès dans la production et la vente de ces poutines comme activité de campagne financière. Malgré que le met de délicatesse n’est pas à recommandé le jour d’un match, l’hommage pour une ancienne et véritable tradition est très significative pour l’équipe alors que l’équipe elle-même s’embarque dans sa propre nouvelle tradition à sa première saison auprès de la LNR, et elle continue de rendre fier sa culture qui est profondément intégré à son existence.