L’esprit d’équipe, une priorité pour le Révolution

Depuis l’élimination rapide du Rive-Sud Révolution lors des séries 2013 contre le Turbo de Cambridge, l’équipe a accueilli de nouveaux visages fraîchement sortis de la ligue cadette AA. Julia Commisso, Mélodie Lacroix, Maude Toupin et Geneviève Roussel sont 4 recrues remplies de talent et de passion pour leur sport. Leur arrivée a changé la dynamique du groupe pour le meilleur, ce qui ne fait jamais de tort à une équipe qui ne cherche qu’à rassembler ses joueuses pour former un tout. Par contre, la nouveauté amène l’inconnu. Il était donc primordial de trouver un moyen de réunir l’équipe pour apprendre à se connaître et créer des affinités qui nous conduiront à une chimie éventuelle sur la glace. Ceci étant dit, l’idée d’un party de début de saison était l’idéal car il est toujours bon d’apprendre à connaître les joueuses à l’extérieur du contexte de la ringuette. Toutefois, ce n’était pas un party ordinaire car chaque joueuse devait se mettre en équipe de deux et se trouver un thème de déguisement. Un party d’halloween le 4 octobre : c’est définitivement la meilleure manière d’avoir du plaisir en équipe. Chaque duo a mis beaucoup d’effort pour être original et avoir le meilleur costume de la soirée. Cela a créé une ambiance incroyable et des fous rires à n’en plus finir. La gêne étant disparue pendant la soirée, beaucoup d’histoires inoubliables se sont donc écrites et font maintenant parties des gags racontés lors de nos rencontres à l’aréna. D’ailleurs, à la pratique suivant le party d’équipe, il était possible de constater une union solide entre toutes les joueuses et une chimie d’équipe complètement transformée. Il ne fallait pas grand-chose pour démarrer la saison du bon pied : il a suffi simplement d’une idée un peu tordue de notre gardienne de but Minoune (les déguisements), pour en ressortir avec une équipe encore plus tissée serrée qu’auparavant. L’équipe sera encore très jeune cette année, mais même si la sagesse n’y est pas, la jeunesse saura combler ce vide par sa rigueur et son amour pour le sport.