Voyage en Ontario rempli d’émotions pour le Royal de Bourassa

En fin de semaine dernière, le Royal se dirigeait vers l’Ontario sans aucune attente. Le défi était immense, car au programme, il y avait 3 équipes se retrouvant dans le 8 d’élite, déterminé avant le début de la saison par la ligue.

Le début de match contre Waterloo fût catastrophique. Perdant 5-0 très tôt dans le match, il était évident que c’était le moment de démontrer du caractère et de la détermination. Un but à la fois, c’était tout ce qu’il y avait à faire. Ayant réduit l’écart à 5-3 à la mi-temps, les espoirs étaient de nouveau permis. Le Royal avait encore de travers la fin de saison passée. Ayant été éliminé par Waterloo lors des séries éliminatoires et cela pas sans controverse, le Royal avait été ainsi privé d’une possible première participation au championnat ultime. Ayant tout cela en tête, un but à la fois, le Royal est venu arracher la victoire qui semblait acquise par l’équipe adverse. Ce n’était que le premier des trois matchs de la fin de semaine et déjà le Royal alimentait les discussions dû à la remontée spectaculaire.

Venant de subir un dur revers de 10-1 contre Cambridge deux semaines plus tôt, l’équipe savait que ce ne serait pas chose facile de remettre les patins sur la glace face à l’une des meilleures équipes que la LNR est connu depuis son histoire. Étant sur le « high » de la remontée spectaculaire du matin contre Waterloo, l’équipe savait ce qu’il fallait faire pour resserrer la défensive, surtout lorsque 3 joueuses du Turbos se retrouvent dans le top 10 des meilleures marqueuses de la Ligue en ce début de saison. Inspirée par la performance remarquable de Véronique Simard devant le filet dès le début du match en bloquant un échappé d’une des sœurs Gaudet, l’équipe ne pouvait qu’élever leur jeu d’un cran afin de soutenir leur gardienne de but. Remarquablement tout au long de cet interminable match, chacune des joueuses a contribué et joué leur rôle respectif. C’est en équipe que nous gagnerions contre cette puissante équipe! Malgré la déception du but égalisateur à 12 secondes de la fin du match, l’équipe était très confiante, surtout par la performance exceptionnelle que venait de faire leur gardienne de but. Par son calme et sa concentration, Véronique Simard qui venait de repousser 56 des 60 lancers dirigés vers elle, n’a pas cédé un seul but en tir de barrage. Karine Berthelet a donné la victoire au Royal grâce à un but inspiré. Digne d’un scénario de film d’Hollywood, l’équipe alla se réunir en sautant autour de leur gardienne de but avec joie, émotion, bonheur et cris de célébration. Scandant « Véro, Véro, Véro », le Royal venait de gagner une solide victoire qui restera sans aucun doute gravée dans la mémoire des joueuses!

Dimanche matin, tous les espoirs étaient permis pour le dernier match du voyage. La fatigue a malheureusement joué un rôle dans le revers de 6-2 face au Lightning de Richmond Hill. Il ne fait nul doute que le Royal a démontré, lors de cette fin de semaine, que l’équipe ne peut plus être prise à la légère, car trois des quatre victoires ont été acquises contre des équipes du 8 d’élite. Le Royal continuera-t-il de faire jaser? À vous de le découvrir en venant encourager l’équipe, ce dimanche 9h10 contre le BC Thunder à l’aréna Fleury.